BOOK

L’indescriptible roman de Gabriel Tallent | My absolute darling

316813E5-35DF-40E6-812E-2CD72B949647

« – Qu’est ce qui se passe, dans ta petite tête ? (Il lui tourne la tête d’un côté puis de l’autre, il la regarde avec intensité. Puis il reprend enfin) Tu le sais, Croquette ? Tu sais ce que tu représentes pour moi ? Tu me sauves la vie, chaque matin que tu sors du lit. J’entends le bruit léger de tes pas dans l’escalier et je pense, C’est ma fille, c’est pour elle que j’existe. Il se tait un moment. Elle secoue la tête, son cœur grince de colère. »

C’est un roman assez indescriptible, plutôt inqualifiable car je pense pouvoir affirmer que je n’ai jamais lu un tel livre auparavant. Une fois achevé, on demeure, hébété, immobile.

Turtle a 14 ans et mène une existence marginale, dans les bois, en Californie, avec son père, un homme qui abuse d’elle mais auquel elle voue une admiration sans borne. Un jour, Jacob et Brett, deux lycées, se perdent dans la forêt et Turtle, en les aidant à retrouver leur chemin, se lie d’amitié avec eux. Cette rencontre sonne comme un basculement et le regard qu’elle porte sur son père va, peu à peu, gagner en lucidité. L’écriture est violente, crue. A certains moments, on voudrait fermer le livre, l’éloigner de soi tant ce qu’on lit est glaçant mais c’est addictif. On ne cesse de se répéter : « je termine cette page et puis je marque une pause » Pourtant, on n’y parvient pas. C’est beau, c’est brutal, c’est comme une vague qui déferle et qui nous plaque au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *