MALAISIE | Road trip en vidéo

Publicités

Lectures estivales #1 | Fugitive parce que reine | Violaine Huisman

 

7D1035E9-6EEA-49FF-8D01-7B7B3461A9C1

 

« Après m’avoir longtemps menti sur les raisons de sa disparition soudaine, on m’apprit que maman était maniaco-dépressive -, une phrase prononcée par un adulte quelconque, une de ces phrases de grande personne qui ne servait à rien sinon à m’embrouiller ou me persécuter. Son écho devenait le leitmotiv de mon tourment, ma langue enroulant et déroulant ses vocables pour en diluer le peu de sens que j’y discernais. Ça ne voulait rien dire d’abord, maniaco-dépressive. Ou si, ça voulait dire que maman pouvait monter dans les tours que je visualisais aux angles d’un château fort, des donjons au sommet desquels j’imaginais maman grimper à toute allure et d’un bond plonger au fin fond des cachots ou des catacombes, enfin là où il faisait froid et humide, là où ça puait la mort. » 

Parcourant les étals de ma librairie, à la recherche d’un roman à glisser dans mon sac à dos pour les vacances, j’ai immédiatement été saisie par le titre à la fois énigmatique et poétique du livre de Violaine Huisman : Fugitive parce que reine. L’auteure nous dévoile l’existence chaotique mais non moins palpitante de sa mère, Catherine. Un personnage débordant d’amour pour ses deux filles, menant une vie passionnée et indéniablement excessive. Le roman débute lors de la chute du mur de Berlin qui coïncide avec la chute de Catherine dont l’état de santé nécessite un internement. On glisse, alors, dans l’âge de l’enfance et on suit ce parcours peu ordinaire d’une petite fille abandonnée à l’hôpital Necker par une mère intransigeante, d’une danseuse douée malgré son handicap, d’une femme cherchant dans les relations amoureuses successives un manque, un soif d’amour.

C’est beau, diablement bien écrit, viscéral, prometteur, fugitif.

Bruncher à Versailles : Le Positive Café

 

75096FD0-D087-4444-847A-81FA64F15005

J’ai profité d’un week-end dans la région parisienne pour te dénicher deux, trois adresses pour bruncher. C’est à Versailles, à 5 minutes du château, qu’on s’est laissé tenter par une adresse vraiment sympa, gourmande et healthy à la fois : le Positive Café. Dans les assiettes, des aliments complets, non raffinés, issus de l’agriculture biologique. La carte offrait un choix plutôt alléchant mais on a opté pour un Yaourt Grec | granola maison, fruits frais & sirop d’érable, des Pancakes au chocolat | Farine de sarrasin,  sauce chocolat au lait de coco, bananes, noisettes et chantilly maison | et des toasts au saumon | Pain bio au levain naturel toasté, sauce hollandaise plant-based, saumon fumé, greens et oeuf bio mollet. Tout était vraiment bon et savoureux. Tu peux réserver les yeux fermés. Concernant les prix, ils sont corrects si on considère la qualité des produits proposés. (Entre 7 et 14 euros) Enfin, rien à redire sur le service sympathique. Si tu veux baver sur le menu, clique ici.

#Moins de déchets & plus d’économies : Recette de la lessive maison

9BDEDE00-02DD-496B-868D-B607F9A7C4E3

Une nouvelle série d’articles s’invite sur le blog puisque tu vas découvrir ces recettes qui ne se mangent pas mais qui te permettent de réduire tes déchets et de faire des économies. Sensible à la diminution et au tri des déchets, je me suis lancée, il y a quelques mois, dans la confection de ma lessive. L’avantage de cette initiative, c’est que si elle ne parvient pas à séduire les réfractaires écologiques, elle pourra trouver un écho chez les consommateurs soucieux de leur porte-monnaie. Car la lessive, tu le sais, est un produit plutôt onéreux et les économies réalisées en la préparant à la maison ne sont pas à négliger. Arme-toi de ton bidon vide, d’une grande casserole et d’une cuillère en bois, c’est parti ! Il te faut :

  • 1 litre d’eau
  • 30 à 50 g de savon de Marseille
  • 1 c à soupe de bicarbonate de soude
  • Huiles essentielles (facultatif)

Quelques conseils avant de commencer. On trouve dans les supermarchés des paillettes de savon de Marseille qui coûtent un bras et demi. Je te conseille d’acheter un savon en bloc et, à l’aide d’une râpe ou d’un mixeur, de réduire toi même en petits morceaux le savon. C’est bien plus économique. De récentes études ont montré que la majorité des savons de Marseille contiennent de l’huile de Palme. Vérifie donc la composition du savon choisi. Dans les recettes que j’ai trouvées, la quantité de savon est de 20 g. J’opte plutôt pour 100 g lorsque je réalise ma lessive mais c’est un choix personnel. J’ai multiplié les doses par erreur, une fois, et j’ai trouvé la lessive plus efficace. Enfin, la lessive peut avoir tendance à se solidifier. Il suffit d’agiter le bidon et elle prendra à nouveau sa consistance liquide. 

Dans une marmite ou une grande casserole, porter à ébullition l’eau. Verser les paillettes de savon et remuer afin qu’elles fondent dans l’eau. Laisser tiédir environ 40 minutes / 1 heure. Ajouter une cuillère à soupe de bicarbonate et 15 à 20 gouttes d’huiles essentielles – citron pour ma part. A l’aide d’un entonnoir, verser la lessive dans un bidon vide. Laisser refroidir, sans le bouchon, une nuit de préférence. Utiliser comme une lessive traditionnelle.

Pour un adoucissant maison : placer du vinaigre blanc, des zestes de citron dans un bidon vide et voilà un adoucissant naturel.