L’analphabète qui savait compter de Jonas Jonasson

image

« Statistiquement, la probabilité qu’une analphabète née dans les années 1960 à Soweto grandisse et se retrouve un jour enfermée dans un camion de pommes de terre en compagnie du roi de Suède et de son Premier ministre est d’une sur quarante-cinq milliards six cent soixante-six millions deux cent douze mille huit cent dix.

Selon les calculs de ladite analphabète. »

Voici la manière dont commence le deuxième roman de Jonas Jonasson intitulé : L’analphabète qui savait compté, publié en 2013. (article sur son premier roman : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire juste ici) Le ton est donné.

L’histoire est celle de Nombeko Mayeki, née dans le plus grand ghetto d’Afrique du Sud, qui possède un véritable don : celui de manier prodigieusement les nombres. C’est grâce à cette incroyable faculté qu’elle va parvenir à quitter la misère qui est la sienne et parcourir le monde. Lors de son périple, son chemin croisera celui de deux frères physiquement identiques mais moralement opposés, d’une jeune fille furieuse, d’un potier paranoïaque, …

Jonas Jonasson reprend les ingrédients qui ont fait de son premier roman une réussite : personnage principal charismatique, personnages secondaires loufoques, situations concasses et invraisemblables et nous offre un récit divertissant, extrêmement bien écrit  que l’on termine avec grand regret.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s