Espèce de savon à culotte et autres injures d’antan de Catherine Guennec

image

Si vous rêvez – comme moi – de pouvoir regarder quelqu’un qui vous horripile dans les yeux et avec un sourire éclatant l’insulter sans qu’il s’en rende compte (autrement dit si – comme moi – vous êtes lâche), ce livre est fait pour vous !

Pour tous ceux qui ne cessent de répéter que la jeunesse actuelle usent d’un langage familier, sachez que nos ancêtres s’en donnaient également à cœur joie niveau langage fleuri. Pour un cours accéléré d’insultes d’antan, vous êtes au bon endroit. Accrochez-vous parce que ceux qui ont concouru à la grandeur du français, n’avez pas, dans certaines situations, la langue dans leur poche.

Si vous estimez que quelqu’un est un abruti de première, un insupportable boulet, lancez lui un « ahuri de Chaillot », un brin désuète aujourd’hui notre bonne vieille : « tronche de cake » donnait au XVIIIe siècle : « puant Alambic à scorbut » ; vous êtes au volant de votre voiture et une conductrice peu aguerrie vous coupe la route, plutôt qu’un « vieille trainée démantibulée » optez pour un « Charogne échappée de la boucherie à Giroux » ; bien plus chic que notre vilain « Putain », préférez-lui un « Par la reyne des Andouilles », vous jugez qu’une femme de votre connaissance a la cuisse un peu légère, n’hésitez pas à lui déclarer qu’elle n’est qu’une « vieille anguille de la voirie »,  vous êtes face à un sombre idiot, vous lui dites sans ménagement qu’il est qu’une « idole de bois flotté » ; quelqu’un de votre connaissance a la fesse peu volumineuse, faites lui en part en reconnaissant qu’il possède un « pétoire sans viande » enfin si vous rencontrez un gros mytho, un « Trancheur de montagne avec une livre de beurre » vous permettra de résumer aisément votre pensée !

« Nom d’un Tuyau de poêle enfoncé », je suis très favorable au retour des insultes d’antan et vous ?

3 commentaires sur « Espèce de savon à culotte et autres injures d’antan de Catherine Guennec »

  1. Bwahaha, quel merveilleux article pour commencer la semaine sur les chapeaux de roue! Merci!
    cet ouvrage semble en effet être un indispensable pour tous ceux qui se targuent de manier la langue de Molière. Bonne semaine!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s