If you’re going to San Francisco …

Aujourd’hui commence la longue série d’articles sur mon road-trip dans l’Ouest américain.

Cap vers ma première étape : San Francisco qui s’est avérée être également ma dernière étape puisque j’ai effectué une boucle et suis revenue à mon point de départ par la côte californienne. J’y ai séjourné en tout 3 jours (1 jour et demi + 1 jour et demi). Dans l’ensemble, c’est une ville qui m’a plu avec ses maisons victoriennes, son street art et ses rues pentues. Mais elle concentre, il faut le savoir, un nombre élevé de SDF ce qui rend certains quartiers peu rassurants. J’avais délimité sur le plan les endroits à éviter et tout s’est bien passé. Attache ta ceinture, embarquement immédiat.

Une fois la voiture de location récupérée, je suis partie, en milieu d’après-midi, en direction de mon hôtel : le Buena Vista motor inn qui se trouve au 1599 Lombard St. La première halte, après avoir posé les valises, a été : Palace of Fine Arts, un bâtiment construit en 1915 à l’occasion de l’exposition internationale de Panama-Pacific. Devant lui, se trouve un étang et une belle étendue verte qui permettent une jolie promenade. Fais attention quand même à ne pas te prendre une barre à selfie dans la face ! J’ai failli succomber 4 fois ! 

Je me suis ensuite dirigée vers Lombard Street, la rue la plus sinueuse du monde, que j’ai descendu en voiture puis à pied. Mauvais conducteur s’abstenir ! Personnellement, j’ai pensé transformer le Kia Sportage en Smart au premier tournant !

Bref arrêt à Coït Tower (oui, oui tu as bien lu !). Le soir, ma veste sur le dos (Petite parenthèse : ne crois pas que San Francisco = on se dore la pilule en Californie car ça caille surtout à la nuit tombée donc prévois une petite laine.) je suis allée manger un burger bien gras à la Marina et acheter un passe à 20 § par personne et par jour pour prendre sans limite les transports en commun car visiter la ville en voiture n’est pas très pratique. Le lendemain, avant d’embarquer pour Alcatraz, un arrêt au Pier 39. Très touristique et très photogénique, l’endroit regroupe essentiellement des restaurants. Tout était fermé à 8h30 mais, comme j’étais en avance, j’ai quand même fait le tour.

La visite d’Alcatraz a été l’un de mes coups de cœur du séjour. J’avais réservé les billets avant le départ sur leur site internet ce que je te recommande vivement. Découvrir cette prison a été passionnant. Un audioguide est distribué à l’entrée et étapes après étapes, on découvre les différents espaces de la prison, des témoignages de personnes ayant été incarcérées. Une visite à ne pas rater. Certaines cellules sont accessibles aux visiteurs. Idéal pour te débarrasser d’un enfant et/ou d’un conjoint embêtant.

Changement d’ambiance à Mission, un quartier populaire, où se trouvent bons nombres de graffitis. Je n’étais pas très rassurée car les rues étaient interminables, désertes et silencieuses comme si un guet-apens se préparait. Bon ok j’ai peut-être beaucoup, beaucoup trop un peu  d’imagination mais j’ai été vraiment rassurée quand, quelques rues plus loin, j’ai été rejoint par d’autres touristes.

Muscles des cuissots sollicités à l’occasion d’une promenade en vélo dans le Golden Gate Park. T’es tout content quand ça descend, naïf que tu es, mais tu te rends vite compte qu’il va falloir remonter toutes les pentes et sans pause car tu as loué ta bicyclette une heure seulement !

J’étais encore rouge écarlate quand je suis arrivée sur Union Square qui abrite d’innombrables boutiques. Un chouia de shopping et je récupère la voiture à l’hôtel pour aller au Golden Gate Bridge. Alors qu’il fait un soleil éclatant à San Francisco, la pluie, le vent et la brume règnent sur ces quelques kilomètres. Je te l’avoue, ça fait un peu flipper. Mais quelle beauté que ce pont rouge ! Un vrai chef d’œuvre !

J’y suis d’ailleurs retournée lors de ma dernière étape. La fin du séjour a été l’occasion de descendre et remonter les Filbert Steps, voir les painted ladies, traverser Noé Street et Haight ashbury et, juste avant de rejoindre l’aéroport, de me promener sur la plage.

DSC_0137

Si tu ne l’as pas encore fait, n’oublie pas d’aller voir ma vidéo sur mon road trip.

13 Replies to “If you’re going to San Francisco …”

  1. J’aime bien ce nouveau montage ! Alors SF, j’y suis allée lorsque j’avais 17 ans, je ne préfère même pas dire en quelle année tu me prendrai pour Yoda 🙂 J’avais adoré mais avec ma soeur, je pense qu’on n’était pas très téméraire et on avait parcouru les endroits très touristiques et je n’avais pas du tout remarqué les SDF (peut être qu’il y en avait moins…ou alors j’avais la jeunesse insouciante) J’avais aimé cette ville par son côté jamais plat et ses maisons colorées, mais c’est bien aussi de lire ton témoignage car cela me permet de moins édulcorer cette ville que je vois encore avec mes yeux d’une gamine de 17 ans 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ça m’a vraiment marquée et même gênée au début du séjour car je me sentais pas rassurée et un peu coupable de manger consommer à la guise (enfin à ma guise … A la guise de mon compte en banque !) puis je me suis dit qu’il fallait arrêter de me sentir en danger ! Et on a eu aucun souci malgré des avis effrayants sur cette ville !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s