Ouest américain #4 : La bien nommée Vallée de la Mort et ses petits 54°

dsc_0046

Salut à toi routard. Je t’ai laissé à June Lake avec comme musique de fond le bruit de notre pneu qui se dégonflait. Sache qu’aussitôt le jour levé, nous sommes partis à la recherche d’un garagiste. C’est comme ça que nous avons atterri dans un patelin perdu où notre bolide a été remis sur roues. Allégés de la modique somme de 180 §, nous nous sommes mis en route : direction la vallée de la mort.

dsc_0020csc_0021dsc_0023

La végétation a commencé à se faire rare, le bitume interminable, rectiligne, infini. La chaleur est montée d’un cran et l’air est devenu brûlant.  Nos 5 litres d’eau comme compagnons de voyage, nous avons suivi les panneaux indiquant les endroits à ne pas rater. Le premier arrêt s’est effectué à Sand dunes. Nous nous sommes ensuite dirigés vers Badwater, point le plus chaud de la vallée de la mort, qui se trouve à 86 mètres en dessous du niveau de la mer.

dsc_0005dsc_0008

Après quelque pas  sous le soleil de plomb, nous étions essoufflés, notre tête tournait, nous avions la sensation d’être diminués par ces 54°. Remontés dans la voiture, on suait comme pas possible. Ah oui ! j’ai oublié de te dire que j’avais une telle peur de voir le moteur rendre l’âme que j’avais convaincu mon mari de ne pas allumer la climatisation. Et ben c’est pas la décision la plus maligne que j’ai prise dans mon existence. Quand mon regard a croisé mon reflet dans le rétroviseur et que je me suis vue : rouge vif, le cheveu collé par la transpiration sur le front, j’ai songé qu’il était peut-être temps d’enclencher la clim ! Nous avons donc rejoint les autres points de vue dans une atmosphère bien plus respirable. Artist palette est apparue après plusieurs kilomètres sur un étroit chemin.

dsc_0069dsc_0049dsc_0041dsc_0026

Magnificence des couleurs et somptuosité des reliefs rocheux furent au rendez-vous. Nous avons continué à arpenter la vallée de la mort, admiratifs devant un tel paysage. Mais il a été l’heure de rejoindre notre point de chute pour la nuit : Beatty, une ville étape, qui offrait une température plus basse, presque un peu trop fraîche puisque nous avons relevé à 21h30 : quelques timides 39°. J’ai regretté de ne pas avoir pris ma petite laine. Je te laisse profiter du paysage et je te retrouve vite dans la ville du péché : Vegas.

dsc_2059

PS : Bientôt 200 vues sur la vidéo de notre road-trip. Je te mets le lien juste ici pour réparer ton erreur si tu ne l’as pas encore vue.

11 commentaires sur « Ouest américain #4 : La bien nommée Vallée de la Mort et ses petits 54° »

  1. Tes belles photos me rappellent des moments caniculaires où l’air était à couper au couteau d’ailleurs on y voyait flou et j’ai compris le mot mirage, ici… Il faisait tellement chaud qu’on aurait pu faire des « oeufs au capot »! Bel après-midi Virginie

    J'aime

  2. Ces photos sont magnifiques Virginie ! En revanche les 54 degrés, pour marcher, ca doit être super dur , le max que j’ai connu c’était 43 et me souviens en effet de la tête qui tournait. Pour le pneu creve, l’aventure , c’est l’aventure, hein 🔧

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s