Cadran de Sébastien Bouchery

img_6677

Tony Stovak, un assureur sans histoires, assiste à l’enterrement de son frère. Un client l’appelle et lui demande de lui envoyer un dossier important. Il décide de faire un détour par son agence. Une fois sur place, ses collègues ne le reconnaissent pas. Son meilleur ami l’ignore. Un homme a pris sa place dans sa maison auprès de sa femme qui ne sait plus qui il est. Quelques heures plus tard, son téléphone sonne. A l’autre bout du fil, un inconnu  exige que Stovak lui remette une clé USB, reçue le matin même. S’il refuse, ses proches deviendront des dommages collatéraux.  

J’ai dévoré ce thriller. Saisissant. Passionnant. Palpitant. Il y a, certes, quelques longueurs sur la fin du livre mais rien de bien gênant. L’intrigue est prenante. On suit avec attention les aventures  de Stovak cherchant une explication rationnelle aux péripéties qu’il rencontre.

« Que s’est-il passé ? Comment en est-on arrivé là ? Je suis en train de nager dans l’écume d’un mauvais rêve. Je vais me réveiller, je dois me réveiller. Je redresse mon poignet gauche. Le verre de ma montre est cassé. Il est quatorze heures quinze. Il y a tout juste deux heures, j’étais encore au bras de ma femme, en train de glisser mes doigts dans sa chevelure brune ; à sentir l’odeur de son parfum et caresser sa peau dorée … Et quelques heures plus tôt encore, j’étais là, dans la même rue, à donner mes dernières consignes à Catherine. Ce matin, elle était encore en train de me consoler, de me dire qu’il fallait que je retrouve les miens. Partager leur chagrin, être présent pour chacun d’entre eux. Qu’est-il arrivé pendant ces six putains d’heures. »

6 commentaires sur « Cadran de Sébastien Bouchery »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s