Rejoindre Penang sur un coup de tête & tomber amoureuse de cette île malaisienne

Il pleut trop en Thaïlande et si on partait en Malaisie ? Cette petite phrase et une heure de vol plus tard, nous voilà sur l’île de Penang. Coup de coeur résultant d’un coup de tête. 4 jours passés sur ce petit coin de Malaisie. Que faire ? Où aller ? Je t’expose les étapes de mon séjour. 

DSC_1333

INFOS PRATIQUES 

Comment se déplacer ? Mon premier conseil serait de séjourner à Georgetown, capitale de l’île. A pied, les principaux centres d’intérêt sont alors facilement accessibles. Pour se rendre à la ferme aux papillons et visiter le parc national, nous avons loué un scooter. (7 euros la journée) Pour rejoindre Penang Hill et l’aéroport, nous avons opté pour le taxi qui est plutôt bon marché.

Quand partir ? Nous sommes partis en juillet. La météo a été très clémente, pas de pluie, contrairement à la Thaïlande mais un soleil de feu (le matin surtout) 32-35° en moyenne durant notre voyage. 

Quel budget ? Avion depuis Phuket : 60 euros par personne allée-retour avec Air Asia. Hôtel : 300 euros pour 4 nuits mais on peut trouver bien moins cher. Nous avons séjourné tout notre séjour au Areca Hôtel que l’on recommande totalement. Il faudra compter 10-20 euros pour deux en ne regardant pas à la dépense pour un repas. 

DSC_0908

ITINÉRAIRE 

Jour 1 : On part à la découverte du street art niché dans les rues de Georgetown. Les oeuvres sont innombrables et épousent parfaitement les façades, polies par le temps, de la ville. 

DSC_0858DSC_0944DSC_1010

J’ai beaucoup aimé le fait que les graffitis invitent ceux qui les admirent à se fondre dans le décor. Une balançoire, une selle de vélo, un siège. Un accessoire est pensé pour accueillir le visiteur et l’inclure dans le tag. (Tu trouveras ici la carte pour ne rater aucun graf ) 

DSC_0927DSC_0889DSC_0870

L’après-midi, on rejoint, en taxi, le funiculaire qui mène à Penang Hill, une colline recouverte par la jungle et abritant des animaux rares. On part à la recherche de l’écureuil géant et du semnopithèque obscur. Quand on descend du funiculaire, les touristes sont nombreux. Il suffit de s’enfoncer dans la jungle et de suivre les parcours proposés pour se retrouver seul, tel un aventurier découvrant des contrées inconnues. Le soir, on mange dans un immense marché couvert : Red Garden Food Paradise qui a été notre QG tout notre séjour. Une multitude de stands proposant de la cuisine chinoise, mexicaine, thaïlandaise, … On choisit ce qu’on veut déguster, on s’installe à une table et on attend que notre plat arrive, tout en écoutant les chanteurs venus se produire sur la petite scène trônant au milieu du marché. 

DSC_1040DSC_1122

 

Jour 2 : Notre scooter loué, on file à Entopia, la ferme des papillons. Il faut compter 40 minutes pour la rejoindre depuis Georgetown. L’entrée est assez chère (environ 13 euros par personne) mais la visite vaut le coup. Conseil : venir le matin quand il y a peu de monde. Les papillons dansent autour de nous, butinent les fleurs avoisinantes. Un sublime spectacle. On continue notre route en direction du Parc national. Entrée gratuite. L’accès à Monkey Beach étant fermé, nous nous sommes contentés d’un parcours de 35 minutes (l’allée) qui nous a menés à une jolie plage. Les panneaux indiquant la présence de méduses mortelles nous a fait passer l’envie de faire trempette. 

DSC_1254DSC_1250DSC_1245DSC_1242

On finit la journée en visitant le temple Kek Lok Si. Incroyablement beau et surtout le plus grand temple bouddhique de la Malaisie. (bus n°204 pour le rejoindre) 

Jour 3 : On part en quête des clan jetties, maisons flottantes regroupées en clan appartenant chacun à une famille. Plusieurs habitations sont ouvertes et on peut observer les enfants qui jouent ou les femmes qui cuisinent. 

DSC_1423DSC_1433DSC_1461

On se rafraîchit au Awesome Canteen dont la déco est incroyablement réussie. Plusieurs oeuvres de street art nous ont échappé et on remédie à cela en début d’après-midi. puis direction la Cheong Fait Tze Mansion (16 RM). Cette maison bleue, aux airs du jardin de Majorelle, date des années 1880. La visite guidée obligatoire permet de découvrir une partie de l’intérieur de l’édifice. Bon niveau d’anglais plus que nécessaire. 

DSC_1537DSC_1504DSC_1510

Jour 4 : On quitte l’hôtel tardivement et on traine un peu en attendant de rejoindre l’aéroport. Un dernier tour dans les rues de Georgetown.

DSC_1496DSC_1546DSC_1000

Je veux ramener plein de choses mais mon sac à dos est déjà bien rempli. On s’arrête au temple du serpent, à quelques kilomètres de l’aéroport mais honnêtement ça ne vaut pas le coup. Visite plus que rapide et pas le moindre intérêt. Ce séjour improvisé s’est révélé comme une de mes étapes favorites de ce combiné Thaïlande / Malaisie. Cette île est envoûtante et d’une richesse architecturale, culturelle, culinaire absolument folle. 

DSC_1553DSC_1338DSC_1021

Si tu n’as pas encore vu la vidéo du séjour, c’est par là : 

 

2 commentaires sur « Rejoindre Penang sur un coup de tête & tomber amoureuse de cette île malaisienne »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s