Un engouement total pour Ténérife, 5 jours sur cette île canarienne

Si je songe à mes voyages préférés, j’évoquerais le Mexique, les Cinque Terre et, à présent, Ténérife. 

DSC_1551

Il s’agit d’un coup de coeur auquel je ne m’attendais pas. Il faut dire que je mettais le pied en terre canarienne sans véritable attente si ce n’est celle de changer un peu d’air pendant ce mois de février. Pourtant, dès les premières heures, Ténérife a joué de son charme et j’ai été inexorablement emballée. 

INFOS PRATIQUES 

Comment se déplacer ? Nous avons loué une voiture via Goldcar (55 euros les 5 jours + 30 euros de frais de réservation) 

Quand partir ? Toute l’année, selon le Routard. En février, nous avons pu profiter d’une température formidable : 28°. Le rêve !

Quel budget ? Avion : 30 euros par personne (Barcelone > Ténérife) Hôtel : 230 euros pour 5 jours : Casa Rural Arona  Nourriture / essence : 400 euros environ. 

ITINERAIRE 

Jour 1 : L’arrivée s’est faite à l’aéroport Nord de l’île (il en existe un également au Sud). Après avoir récupéré la voiture de location, cap sur La Laguna. Elle figure parmi les 3 villes coloniales se trouvant à Ténérife et a servi de modèle pour La Havane à Cuba. Cette atmosphère propre à l’Amérique latine est perceptible dès les premiers pas dans La Laguna. Façades colorées, douceur de vivre, flegme affiché de ses habitants. Nous avons brunché à la terrasse  de Pantástica, Obispo Rey Redondo, 27 (Il faudra compter 11 euros pour un délicieux brunch) donnant sur la cathédrale. Puis, nous nous sommes promenés dans les rues et dans le Mercadillo Agricola de La Laguna.

DSC_0841DSC_0869DSC_0854

L’après-midi, nous sommes partis en direction du sud : Las Galletas pour prévoir une sortie plongée pour monsieur et nous avons rejoint Arona, pas l’emplacement idéal  pour résider mais l’appartement était peu cher et très sympa. En fin d’après-midi, nous avons rejoint Vilaflor, la localité la plus haute de Ténérife et avons admiré sa belle église et sa place centrale. Le soir, nous sommes allés à Los Cristianos, une station balnéaire dépourvue de charme. 

DSC_0899DSC_0953DSC_0966DSC_0962

Jour 2 : Plongée à Las Galletas pour monsieur pendant que je me mets en route pour Garachico. Il s’agit de la ville que j’ai préférée. Pour la rejoindre, on traverse, en voiture, le parc rural Teno qui est superbe. Arrivée avant 10 heures, les rues semblaient endormies et j’ai aimé me perdre dans le coeur de cette cité. Ne résistant jamais à une douceur, je me suis rendue chez le bien nommé Le Pâtissier, Calle Esteban de Ponte, 3 où je me suis laissée tenter par un cheesecake aux fruits de la passion. J’ai continué ma promenade en direction des piscines naturelles, fermées durant cette période de l’année. Puis, j’ai pris quelques couleurs sur la plage de sable noir.

DSC_1054DSC_1017DSC_1057DSC_1046DSC_1014

L’après-midi, on va observer Los Gigantes et on déjeune au restaurant qui se trouve sur la Playa Arena.

DSC_1085

Cher et pas fantastique. On emprunte la somptueuse route qui mène à Masca. Âmes sensibles en voiture s’abstenir. La voie est étroite et on flirte avec les autres véhicules à chaque tournant mais le décor est si spectaculaire qu’il mérite amplement quelques frayeurs. On profite de cette sensation si appréciable. Masca est véritablement envoûtante. Le soir, on retourne à Garachico et on boit un cocktail au Lynch Cocktail Bar

DSC_1101DSC_1114DSC_1124DSC_1149DSC_1127DSC_1135

Jour 3 : Cette deuxième plongée permet à Olivier d’apercevoir un requin ange et une raie. Je m’éloigne moins que la veille et vais marcher sur la très belle Playa de la Tejita.

DSC_1165

La veille, j’ai vu sur internet qu’il existait des piscines naturelles à Los Abrigos et je me mets en tête de les trouver. En venant de El Médano, quelques mètres avant l’entrée du village, il y a un bâtiment laissé à l’abandon sur la gauche. Se garer ici. Aller en direction de la mer. Les piscines ne sont pas très loin. L’après-midi, on se dirige vers La Orotava. On déjeune au bar resto La Duquesa, pl Patricio Garcia, 6 B. Bon et très bon marché : 8 euros pour une entrée, un plat, une boisson et un dessert. Qui dit mieux ? Je mitraille toutes les façades colorées que je rencontre et il faut bien avouer que cela me prend du temps. On s’arrête boire un verre dans un endroit tout simplement superbe : Casa Lercaro, c/ Colegio, 5-7, un palais de 1651. On se promène dans un petit jardin, au centre de la ville, on observe la Casa de Los Balcones, reconnaissable par ses nombreux balcons fleuris. 

DSC_1251DSC_1228DSC_1266DSC_1325DSC_1307DSC_1246DSC_1219

Jour 4 : La journée est consacrée à la découverte du Parc Nacional Del Teide où trône le volcan du même nom. J’ai l’impression d’être retournée dans l’Ouest américain. les paysages me rappellent vraiment les Etats-Unis. On réalise un promenade qui nous permet d’observer les falaises de plus prêt. Elle se nomme Sendero de Los Roques de García (chemin n°3) En voiture aussi, le parc offre des décors à couper le souffle. En milieu d’après-midi, on quitte à regret cette terre volcanique et on va manger à El mirador de Los Abrigos, avda La Marina, 7. Une terrasse donnant sur la mer, des tapas succulentes. On savoure ce petit instant de bonheur. L’après-midi, je ne suis pas peu fière de montrer à mon acolyte les piscines naturelles dont j’ai trouvé le chemin. 

DSC_1405DSC_1411DSC_1434DSC_1453DSC_1330

Jour 5 : On hésite un peu à aller visiter Santa Cruz de Tenerife et finalement on décide, pour éviter les regrets, d’y passer la matinée. Pas emballés par la ville mais nous y avons passé peu de temps. On a aimé, par contre, el Mercado de Nuestra Señora de Africa, avda de San Sebastián. On a acheté de quoi grignoter et on a marché dans les rues commerçantes. J’avais vu des photos extrêmement belles de la Playa de Las Teresitas. Bon, on n’a pas été séduit par cette étendue de sable blond, réputée pour être la plus jolie plage de Ténérife. On est vite parti en direction du Parque Rural Anaga et que dire si ce n’est que ce massif montagneux est d’une splendeur sans nom ? Par manque de temps, on l’a parcouru essentiellement en voiture mais on n’en a pas perdu une miette. On a emprunté la route vers Taganana. On a marqué plusieurs arrêt dont celui sur la Playa El Roque puis celui à Playa de Benijo (2 kilomètres plus loin) où on a bu un verre en terrasse. C’est sur ces paysages enchanteurs que notre dernière journée à Ténérife s’est achevée. 

DSC_1472DSC_1469DSC_1496DSC_1522DSC_1525DSC_1477DSC_1535DSC_1514dsc_1492.jpg

3 COUPS DE COEUR

Difficile de n’en en choisir que 3 mais : Garachico (le matin),  le Parc Nacional El Teide, le Parque Rural Anaga. 

Psst, la vidéo du voyage c’est par là :

 

 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Un engouement total pour Ténérife, 5 jours sur cette île canarienne »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s