BOOK

Changer l’eau des fleurs, Valérie Perrin

C276E7E2-6669-41C3-96C4-B01013C594B3
J’ai beaucoup aimé ce roman de Valérie Perrin.

Violette Toussaint, garde-cimetière, narre son quotidien auprès des morts et des vivants qui traversent sa loge. En parallèle, elle se remémore, peu à peu, sa rencontre puis son existence auprès de son pitoyable mari, les raisons qui l’ont menée à prendre soin des autres, les raisons qui l’ont menée dans ce cimetière. 
L’histoire est prenante même si j’avoue avoir ressenti un petit sentiment de lassitude au milieu du roman. Heureusement, il a suffi de quelques pages pour que renaisse mon intérêt. Toutefois, j’ai trouvé que la parole est donnée au mari, parole qui apporte de la lumière sur énormément d’éléments, trop tardivement alors que ce personnage éveille chez le lecteur un sentiment contrasté entre détestation et compassion. C’est un protagoniste vraiment intéressant, plus que Violette, selon moi. Accéder à ses pensées apporte un aspect moins   policé au roman. À cet instant, il n’y a plus de méchants et de gentils mais des individus qui gèrent les tragédies comme ils le peuvent avec leurs faiblesses, leurs vécus, leurs fragilités. Découvrir sa version de l’histoire a été un moment de lecture absolument passionnant. Alors, on éteint la télé, on s’éloigne de son téléphone et on lit Changer l’eau des fleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *