Tiramisu Framboises, nutella & petit beurre

8563CBE5-95E3-4772-8AF1-CF3A6BF1E21C

La semaine dernière, une copine qui suit fidèlement mes recettes sur Instagram depuis quelques années m’a commandé un tiramisu pour son repas d’anniversaire. Ses directives étaient claires : du nutella et des framboises. Une fois en possession de cette pâte à tartiner qui a desserté mes placards depuis plus d’un an, je me suis saisie de mon fouet, d’un plat en verre et hop, le tour était joué. Si toi aussi, tu veux te régaler avec ce dessert aussi rapide que délicieux, c’est parti ! Il te faut :

  • 500 g de mascarpone
  • 60 g de sucre
  • 1 paquet de petit Beurre
  • 3 œufs
  • 200 g de framboises
  • Du nutella

Avec le fouet, détendre un peu le mascarpone. Ajouter le sucre et les jaunes d’oeufs. Bien mélanger. Monter les blancs en neige et incorporer délicatement à l’aide d’une maryse. Ajouter les framboises. Dans un plat en verre, disposer une première couche de petit Beurre. Recouvrir du mélange framboises mascarpone. Chauffer quelques secondes au micro-ondes le nutella et créer des marbrures sur le mascarpone. Recouvrir d’une nouvelle couche de petit Beurre, du mélange framboises mascarpone et terminer en ajouter du nutella. Décorer avec quelques miettes de petit Beurre et des framboises. Placer au frais 6 heures.

Mi-cuit poire-chocolat

3743387D-E29C-474C-A934-2DDB33C0D253

Une recette super rapide, plutôt légère, avec un fruit de saison et qui se prépare en quelques minutes. Que demander de plus ? Pour 6 gâteaux, il te faut :

  • 3 œufs 
  • 20 g de sucre roux 
  • 30 g de maïzena 
  • 40 g de beurre salé 
  • 120 g de chocolat 
  • 1 poire pas trop mûre 

Préchauffer le four à 180•. Faire fondre le chocolat et le beurre. Séparer les blancs et les jaunes. Monter les blancs en neige. Fouetter les jaunes, le sucre roux, le chocolat fondu et la maïzena. Ajouter les blancs montés en neige et la poire coupée en morceaux dans des moules beurrés. Enfourner pendant 8 minutes. Servir tièdes. 

Scooter en fond de première, Cheveux au vent, pluie tropicale & robinsonade : 7 jours sur les îles thaïlandaises de Koh Samui, Koh Phangan & Koh Tao

Au mois de juillet, j’ai rempli mon sac à dos avec quelques tenues estivales, deux maillots, ma paire de converse et trois ou quatre trucs utiles en vacances et je suis partie en compagnie de mon amoureux en Thaïlande. 

CSC_0465

INFOS PRATIQUES 

Comment se déplacer ? En bateau et en scooter. En bateau pour relier les Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao ; en scooter, pour découvrir l’intérieur des îles. Je rappelle que la prudence est de mise lorsqu’on se déplace en scooter. L’état des routes et la conduite, parfois sportive des thaïlandais, sont à surveiller.

Quand partir ? Normalement les mois de juillet et d’août sont favorables à la découverte de ces îles thaïlandaises du sud-est. Bon … pendant notre séjour, il a plu presque tous les jours …

Quel budget ? Avion depuis Barcelone direction Phuket : 600 euros / personne. 190 euros pour deux pour rejoindre et quitter Koh Samui. Il faut compter environ 50/60 euros par nuit pour un hôtel très confortable, moins si on voit à la baisse nos exigences. On mange pour pas grand chose en Thaïlande (10 euros environ) Là encore, tout dépend des désirs de chacun et des établissements choisis. 

DSC_0411

ITINÉRAIRE 

Jour 1 : Arrivée tardive à Phuket. (On a dormi à trois reprises à Phuket : en arrivant, avant de prendre un vol pour Penang et avant de repartir pour Barcelone, on a donc testé trois hôtels différents dont deux étaient vraiment sympas, bon rapport qualité-prix, avec le petit-déjeuner compris : Panphuree Résidence et Phuket Airport Hotel)  

Jour 2 : Grâce à Air Asia, on rejoint Koh Samui. On loue un scooter et on découvre Crystal Bay. La plage de Silver Beach a des airs des Seychelles avec ses immenses blocs de granit, émergeants de l’eau. Après une longue baignade, on déjeune dans un des restaurants qui donnent sur le sable. On reprend la route en direction de Ban Taling Ngam. Mais la pluie s’invite à la fête et on s’abrite pour trouver notre point de chute du jour. Il continue de pleuvoir mais on reprend, tout de même, le scooter et on longe la baie Bang Tao et la baie Hua Thanon. Le soir, on mange dans un restaurant tenu par un couple anglo-thaïlandais Hemingway’s . Les plats sont tellement bons que l’on y est retourné le lendemain soir également. 

Jour 3 : Cap sur Koh Tan, une charmante île à quelques kilomètres de Koh Samui. On réserve l’excursion auprès du restaurant de la veille. Ce petit bout de terre a des allures de paradis perdu. En s’éloignant un peu du débarcadère, on découvre des plages désertes où poser sa serviette de bain. Un verre commandé au seul bar qui se trouve sur l’île, on admire les marcassins qui se roulent dans le sable ! Pour le moins insolite. Encore de la pluie l’après-midi. On se baigne dans la piscine de l’hôtel malgré tout. 

DSC_0287DSC_0281DSC_0290DSC_0326

Jour 4 : Direction Koh Phangan (compagnie de bateau Seatran Discovery) et – oh miracle  – du soleil. Même rituel que sur Koh Samui, on loue un scooter près du débarcadère. Là, on met le cap sur ma plage favorite entre toutes : Thaansadet Beach. Perdue en plein coeur du parc national de Thaansadet, cette crique, digne d’un film de naufragés, est un petit coin de paradis. Après avoir profité du temps et de la plage, on s’arrête dans le club France Plongée pour prévoir une immersion sous Sail Rock. Rendez-vous est pris pour le lendemain. Des trombes d’eau rythment tout l’après-midi. On tente, tout de même, de découvrir quelques plages sous la pluie. Le soir, on mange les pieds dans l’eau sur la plage de Haad Salad. 

DSC_0403DSC_0400DSC_0414

Jour 5 : Je ne plonge pas mais j’accompagne sur le bateau mon acolyte de tous les jours. La mer est démontée, l’embarcation tangue mais sous l’eau, photos à l’appui – c’est un vrai spectacle. L’après-midi, on retourne sur Thaansadet et on déguste un cocktail dans le bar rasta qui se trouve sur la plage. On rejoint le village très touristique de Ao Thong Nai Pan Noi et par la même occasion notre hôtel du jour que l’on a adoré : Panviman Koh Phangan Le soir, on mange dans un petit restau Again and Again tenu par une thaïe adorable qui s’occupe et de la cuisine et du service. 

CSC_0442

Jour 6 : Koh Tao nous voilà. Autre ambiance que sur Koh Phangan qui est l’île que j’ai préférée. C’est l’île de la plongée et on le comprend assez vite. Les clubs défilent sous nos yeux les uns après les autres. La plage de Hat Sairee m’offre le premier – et le seul – coucher de soleil du voyage. Après s’être reposé au Chaantalay hôtel (que l’on recommande chaudement) on mange dans un restau de Ban Mae Hat

DSC_0553

Jour 7 : Grasse mat’ et massage thaï pour moi, plongée pour monsieur, le matin (club : French kiss divers). On longe la côte et on découvre plusieurs plages dont l’accès est payant ce qui a le don de m’énerver franchement. Petite découverte pendant cette promenade : Freedom BeachOn essaye plusieurs fois de trouver l’accès à la plage d’Ao Thian Non où on peut observer des pointes noires mais les hôtels du coin ont quelque peu privatisé le lieu. On parvient à rejoindre cette plage et après plusieurs longues minutes de nage, on tombe nez à nez avec une énorme tortue. Magie du moment. On passe l’après-midi et le début de soirée sur cette plage. 

DSC_0583

Jour 8 : On loue un bateau traditionnel (800 Bts l’allée retour – mais on n’a pas négocié – et 100 Bts par personne l’entrée pour mettre un pied sur l’île) et on part vers Ko Bang Yuan, trois îlots paradisiaques reliés entre eux par des bancs de sable. Bonjour la carte postale ! L’eau est translucide. Les plages sont superbes. On grimpe 15 minutes en haut d’un des trois îlots pour photographier le paysage. Vers midi, on décide de retourner sur Koh Tao. Le vent se lève, la pluie se met à tomber et quand on pose, enfin, un pied sur Tao, on est complètement trempé, nos sacs non, l’occasion de tester nos housses imperméables et de s’en satisfaire. On prend le bateau pour rejoindre Koh Samui. Et deux taxi moto nous déposent in extremis à l’aéroport pour embarquer à bord de notre vol pour Phuket.

DSC_0670DSC_0679DSC_0690DSC_0700DSC_0704

Jour 9 : On passe la journée dans le nord de l’île de Phuket. En scooter, on découvre les îles non loin de l’aéroport. On prend un avion en fin d’après-midi pour Penang en Malaisie (l’article juste ICI

DSC_0819DSC_0816

Psst : la vidéo du séjour, c’est par là : 

Rejoindre Penang sur un coup de tête & tomber amoureuse de cette île malaisienne

Il pleut trop en Thaïlande et si on partait en Malaisie ? Cette petite phrase et une heure de vol plus tard, nous voilà sur l’île de Penang. Coup de coeur résultant d’un coup de tête. 4 jours passés sur ce petit coin de Malaisie. Que faire ? Où aller ? Je t’expose les étapes de mon séjour. 

DSC_1333

INFOS PRATIQUES 

Comment se déplacer ? Mon premier conseil serait de séjourner à Georgetown, capitale de l’île. A pied, les principaux centres d’intérêt sont alors facilement accessibles. Pour se rendre à la ferme aux papillons et visiter le parc national, nous avons loué un scooter. (7 euros la journée) Pour rejoindre Penang Hill et l’aéroport, nous avons opté pour le taxi qui est plutôt bon marché.

Quand partir ? Nous sommes partis en juillet. La météo a été très clémente, pas de pluie, contrairement à la Thaïlande mais un soleil de feu (le matin surtout) 32-35° en moyenne durant notre voyage. 

Quel budget ? Avion depuis Phuket : 60 euros par personne allée-retour avec Air Asia. Hôtel : 300 euros pour 4 nuits mais on peut trouver bien moins cher. Nous avons séjourné tout notre séjour au Areca Hôtel que l’on recommande totalement. Il faudra compter 10-20 euros pour deux en ne regardant pas à la dépense pour un repas. 

DSC_0908

ITINÉRAIRE 

Jour 1 : On part à la découverte du street art niché dans les rues de Georgetown. Les oeuvres sont innombrables et épousent parfaitement les façades, polies par le temps, de la ville. 

DSC_0858DSC_0944DSC_1010

J’ai beaucoup aimé le fait que les graffitis invitent ceux qui les admirent à se fondre dans le décor. Une balançoire, une selle de vélo, un siège. Un accessoire est pensé pour accueillir le visiteur et l’inclure dans le tag. (Tu trouveras ici la carte pour ne rater aucun graf ) 

DSC_0927DSC_0870

L’après-midi, on rejoint, en taxi, le funiculaire qui mène à Penang Hill, une colline recouverte par la jungle et abritant des animaux rares. On part à la recherche de l’écureuil géant et du semnopithèque obscur. Quand on descend du funiculaire, les touristes sont nombreux. Il suffit de s’enfoncer dans la jungle et de suivre les parcours proposés pour se retrouver seul, tel un aventurier découvrant des contrées inconnues. Le soir, on mange dans un immense marché couvert : Red Garden Food Paradise qui a été notre QG tout notre séjour. Une multitude de stands proposant de la cuisine chinoise, mexicaine, thaïlandaise, … On choisit ce qu’on veut déguster, on s’installe à une table et on attend que notre plat arrive, tout en écoutant les chanteurs venus se produire sur la petite scène trônant au milieu du marché. 

 

DSC_1040DSC_1122DSC_1052

Jour 2 : Notre scooter loué, on file à Entopia, la ferme des papillons. Il faut compter 40 minutes pour la rejoindre depuis Georgetown. L’entrée est assez chère (environ 13 euros par personne) mais la visite vaut le coup. Conseil : venir le matin quand il y a peu de monde. Les papillons dansent autour de nous, butinent les fleurs avoisinantes. Un sublime spectacle. On continue notre route en direction du Parc national. Entrée gratuite. L’accès à Monkey Beach étant fermé, nous nous sommes contentés d’un parcours de 35 minutes (l’allée) qui nous a menés à une jolie plage. Les panneaux indiquant la présence de méduses mortelles nous a fait passer l’envie de faire trempette. 

 

DSC_1254DSC_1250DSC_1245DSC_1242

On finit la journée en visitant le temple Kek Lok Si. Incroyablement beau et surtout le plus grand temple bouddhique de la Malaisie. (bus n°204 pour le rejoindre) 

Jour 3 : On part en quête des clan jetties, maisons flottantes regroupées en clan appartenant chacun à une famille. Plusieurs habitations sont ouvertes et on peut observer les enfants qui jouent ou les femmes qui cuisinent. 

DSC_1423DSC_1433DSC_1461

On se rafraîchit au Awesome Canteen dont la déco est incroyablement réussie. Plusieurs oeuvres de street art nous ont échappé et on remédie à cela en début d’après-midi. puis direction la Cheong Fait Tze Mansion (16 RM). Cette maison bleue, aux airs du jardin de Majorelle, date des années 1880. La visite guidée obligatoire permet de découvrir une partie de l’intérieur de l’édifice. Bon niveau d’anglais plus que nécessaire. 

DSC_1537DSC_1504DSC_1510

Jour 4 : On quitte l’hôtel tardivement et on traine un peu en attendant de rejoindre l’aéroport. Un dernier tour dans les rues de Georgetown.

DSC_1496DSC_1546DSC_1000

Je veux ramener plein de choses mais mon sac à dos est déjà bien rempli. On s’arrête au temple du serpent, à quelques kilomètres de l’aéroport mais honnêtement ça ne vaut pas le coup. Visite plus que rapide et pas le moindre intérêt. Ce séjour improvisé s’est révélé comme une de mes étapes favorites de ce combiné Thaïlande / Malaisie. Cette île est envoûtante et d’une richesse architecturale, culturelle, culinaire absolument folle. 

DSC_1553DSC_1338DSC_1021

Si tu n’as pas encore vu la vidéo du séjour, c’est par là :