Bruncher à Perpignan #3 | La Famille

A1648E3E-5E39-4CF3-BF62-0D1B2BC8BA2A
Il faut bien noter l’adresse | 3 bis rue François Marie Voltaire | car le restaurant La Famille vaut véritablement le détour culinaire. Dimanche dernier, nous y avons dégusté un fabuleux brunch. Mais parce que la décoration est au même titre que la nourriture un sujet qui me passionne, laisse moi te planter le décor. Quand tu rentres, à ta droite, se trouve le comptoir ; à ta gauche, un mur orné de bouteilles de vin. Plus loin, une immense verrière qui permet de loucher sur les plats qui s’apprêtent à être servis et des tables de deux, de quatre, de six, très conviviales qui meublent la grande salle. Au fond, un grand escalier, des citations inscrites au feutre sur les murs et des objets hétéroclites qui cohabitent dans ce bel endroit. Et dans l’assiette ? me demanderas-tu puisqu’on est quand même là pour ça. Eh bien, de la couleur, des saveurs et de sacrés bons produits. Quand nos plats sont arrivés, il était midi et autant dire que mon estomac criait famine depuis quelques heures déjà. Je n’ai donc pas été dans la mesure. Devant moi, se sont invités un bagel tirabuixo, mayo estragon, oignons confits, mesclun, perma culture ; des pancakes sirop d’érable, un avocado toast ricotta épinard, œuf mollet, une assiette américaine. Cela est rare mais j’ai accepté de partager avec mon cher et tendre ce festin. Question prix, on est bien plus cher que le Coffee Mood (dont je te parle ici) mais si on choisit une carafe d’eau en accompagnement – ou une boisson non alcoolisée – l’addition peut rester raisonnable. Elle grimpe un peu lorsqu’on commande une bouteille de vin ou/ et – plusieurs – bières. Par exemple, il faut compter 10 euros pour les pancakes, 12 pour l’avocado toast, 15 pour le bagel ce que j’estime être cohérent au regard de la qualité des produits.
Qu’ajouter d’autre si ce n’est qu’on se retrouve bientôt pour partager – ou non – un succulent brunch chez La Famille. 

Bruncher à Perpignan #2 | le Coffee Mood

 

D8DEDE90-4F67-4024-A9D6-72700F68A423

Non loin de l’ancien théâtre de Perpignan se trouve un café tellement sympa pour boire un café, déjeuner ou mieux bruncher : le Coffee Mood. Ouvert depuis un peu plus d’un an, c’est un endroit idéal pour dévorer des pancakes, des avocado toast, des bagels, des salades, des cheesecakes pour ne citer que les délicieux mets que j’ai pu déguster. L’accueil est souriant, le service extrêmement rapide, les prix raisonnables. Le décor esprit récup n’est pas sans me déplaire. Samedi matin, nous avons profité d’une promenade dans le centre ville de Perpignan pour aller y prendre un gargantuesque brunch. Au menu : des œufs Bénédicte – dont je raffole – deux assiettes de pancakes, un café et, juste pour la gourmandise, un cookie à la pâte à tartiner. Je dois avouer que ma préférence est tout droit allée aux œufs Bénédicte qui étaient tout simplement excellents ! Je ne leur ai laissé aucune chance. Je termine en beauté : le passage en caisse. 20 euros et des brouettes pour ce festin ! Le Coffee Mood se révèle donc être une super adresse pour bruncher le week-end, boire une boisson chaude, faire une pause gourmande. Un lieu qu’il est agréable de trouver dans le centre-ville perpignanais.

Carrot cake | Aux amandes | Léger & Moelleux

 

FF2648C9-81FC-46E6-9C97-FEBDD9A53C24
Cela fait plusieurs années que je garde précieusement une recette de carrot cake qui, je le pensais, ne pouvait égaler aucune autre. Hier soir, j’ai eu une furieuse envie de gâteau à la carotte – chacun son truc – et je me suis risquée à innover. Je me suis aidée de la réalisation de Lyse Petitjean qui propose un Carrot Cake Healthy et delicious et je l’ai adaptée à ce que contenaient mes placards. Honnêtement, aucun regret. Le gâteau est léger, d’un moelleux incomparable. La cannelle est justement dosée et la petite touche de chocolat permise par le glaçage apporte une note sucrée d’une justesse folle. C’est parti ! Il te faut :

  • 380 g de carottes épluchées et râpées
  • 80 g de cassonade
  • 160 g de farine de blé
  • 1 sachet de levure chimique
  • 80 g de poudre d’amandes
  • 40 g d’huile de tournesol
  • le zeste d’une mandarine non traitée
  • 1 c 1/2 de cannelle
  • 4 œufs
  • 50 g d’amandes
  • quelques carrés de chocolat pour le glaçage et d’amandes concassées

Préchauffer le four à 180•. Râper les carottes. Réserver. Dans un bol, placer le sucre, la farine, la levure, la poudre d’amandes, l’huile, le zeste, les œufs, la cannelle et mélanger. Ajouter les carottes et les amandes. Mélanger à nouveau. Verser dans un moule à cake huilé et faire cuire 35 minutes. Une fois bien refroidi, démouler et appliquer le glaçage : chocolat fondu et morceaux d’amandes.

Malacca | Malaisie | Les bonnes adresses

J’ai déjà rédigé un article sur notre road trip en Malaisie mais la ville de Malacca offre de telles adresses qu’elle méritait bien un traitement tout particulier. Les trois jours que nous y avons passés ont rimé avec nourriture, street art, promenades à vélo et … nourriture. Alors, laisse-moi te parler des adresses que j’ai dénichées dans lesquelles tu dois impérativement te rendre si tu séjournes à Malacca. 

1/ Prendre le temps de bruncher au Daily Fix Café55, Jalan Hang Jebat

F17BE982-9CD9-4908-A3D7-5B83B537158A

Mon ventre gargouillait lorsque j’ai franchi la porte du Daily Fix Café. Il faut dire que j’avais repéré cette adresse depuis quelques jours et que les photos des pancakes défilant sur les réseaux sociaux m’avaient sacrément mise en appétit. Nous avons commandé deux assiettes de pancakes : la première nature et la deuxième agrémentée de rondelles de bananes. Et pour arroser le tout, un jus frais et un café. Un vrai délice ! Une petite parenthèse sur les prix. The Daily Fix café et plus généralement tous les restaurants que nous avons testés, à Malacca, affichaient des prix plutôt européens. Il faut donc prévoir un budget plus conséquent, ici (ou des adresses plus bon marché) 

2/ Savourer un burger dans le verdoyant jardin du Baboon House | 89, Jalan Tun Tan Cheng Lock, Kampung Bukit China

1A22092A-3C5D-469E-A86C-B8024B7DDA1B

Bon là, on parle de notre coup de coeur. On y vient tant pour le décor que pour la nourriture. Le patio avec sa végétation folle, la salle somptueuse, la décoration esprit récup’. Tout est splendide à l’image de ce qui se passe dans l’assiette. Les burger sont délicieux, copieux, goûteux. On y est donc retourné deux fois. 

3/ Faire une pause café au Alley No.5 | Jalan Kampung Kuli

3C40873E-18D6-421D-9442-9882DCF0DC37

Un chat sur le pas de la porte en train d’observer le temps qui passe, un jolie pancarte en bois, une déco sympa, il ne nous en fallait pas plus pour entrer dans ce café. Au menu, un café et un latte glacé. L’accueil était chaleureux, les cafés bons. Que demander de plus ? 

4/ Grignoter ce qu’il y a sur la carte et siroter un thé glacé digne de ce nom au Sin See Tai |18, Jalan Kampung Jawa, Kampung Jawa

BEC64402-FE90-46BA-A1C2-B5306C8BFC9E

Qu’on se le dise, il n’y a pas énormément de choix sur la carte du Sin See Tai. Le cadre n’en demeure pas moins agréable, les thés glacés sont renversants et la nourriture est bonne. On y a bu un verre une fois et mangé une autre fois. 

5/ Se remplir la panse en commandant des kilos de street food dans les rues de Chinatown sur Jln Hang Jebat 

C’est ici, dans cette rue, qu’on a perdu, d’un point de vue culinaire, Olivier. Il s’est gavé de brochettes en tout genre, a voulu goûter à tout ce qui lui faisait envie, n’a eu aucune limite. En un mot, le paradis. Pour ma part, je me suis régalée de jus de mangue frais, d’eau de coco et de gourmandises diverses. 

Je terminerai par, c’est inhabituel, une adresse qui nous a déçus : Heesan Kopi. Les saveurs étaient inexistantes, les portions ridiculement minuscules, contrairement aux prix. J’avais été attirée par la photogénie du décor mais comme, jusqu’à preuve du contraire, nous étions là pour la nourriture, je me dois de te conseiller de passer ton chemin ou, à la limite, de venir seulement pour boire un verre. On a terminé au Baboon House tant nous avions encore faim.