Musique folklorique, bibliothèque à couper le souffle, fresques murales & bière pour une poignée d’euros (avec modération, je te prie) : 4 jours à Dublin & ses environs

7E62A828-5046-44FB-89AB-F3810941FFE4

Je louchais depuis plusieurs années sur la capitale irlandaise. Je ne saurais dire pourquoi elle m’attirait tant. L’ambiance conviviale qui semblait y régner. La présence importante du street art. L’envie de pénétrer dans la bibliothèque de Trinity College, les yeux écarquillés, le coeur battant face à ces milliers de livres.  Autant de raisons qui ont motivé une visite en avril dernier.

INFOS PRATIQUES 

Comment se déplacer ? A pied. La ville est plutôt petite et arpenter ses rues en marchant permet de ne pas en perdre une seule miette. En bus sinon. C’est le moyen de transport que nous avons choisi pour rejoindre Howth. 

Quand partir ? Le routard conseille les mois de juin et septembre. Pendant notre séjour, il a plu une seule fois et le temps a été assez doux.

Quel budget ? Avion depuis Barcelone 100 euros (pour 2). L’hébergement le plus intéressant rapport qualité prix emplacement que nous ayons trouvé était un air b and b. Harrington St Dublin Studio 11 Nous avons mangé pour environ 25/30 euros par repas (pour 2) Mais il est possible de réduire la note en achetant un pique-nique au supermarché et en mangeant dans un des jolis parcs de Dublin. 

DSC_1685

ITINERAIRE

Jour 1 : On arrive aux alentours de 15 heures dans le centre ville. On se promène dans Temple bar. On file dans un bar écouter un groupe jouer en live. On découvre le street art dans les rues adjacentes aux pubs.  Puis, on dîne chez Fallon & Byrne, 11-17, Exchequer St. Sous-sol à la déco cosy. Belles planches de fromages et de charcuteries à accompagner d’un verre de vin. 

DSC_1583DSC_1594

Jour 2 : On part à la recherche des fresques murales de Portobello. Et on passe toute la matinée à se promener dans ce quartier très sympa. 

DSC_1629DSC_1631DSC_1643

On met le cap sur Trinity college et sur The Long Room. (14 euros / pers) Dire que cette visite était la raison de ce voyage serait un brin hyperbolique mais elle figurait dans mon top 3 et je n’ai pas été déçue. Une immense salle – 65 m de long – contenant des livres par milliers. Couvertures de caractère, échelles pour se hisser en haut des étagères. Un lieu d’exception qui fait aimer les bouquins aux moins littéraires des touristes. On admire la façade de Sweny’s Pharmacy. Une pharmacie datant de 1847 à laquelle James Joyce fait référence dans Ulysse. Un petit tour au Saint Stephen’s Green. On mange chez La Cocotte, 1, Kildare St. Salades, sandwiches, plats. C’est simple mais c’est bon et idéalement situé près du National Gallery que l’on découvre l’après-midi. Rapide coup d’oeil à l’atelier de Francis Bacon. On traverse la General Post Office et on termine l’après-midi en faisant un peu de shopping. On mange le soir dans notre air b and b qui est équipé d’une kitchenette. 

DSC_1718DSC_1711DSC_1706

Jour 3 : On monte dans le bus 31 a sur Abbey St Lower. Billet aller-retour 3,3 euros. Une heure plus tard, nous voilà à Howth. Ce petit port est à découvrir si tu restes quelques jours dans le coin de la capitale. Il y a une promenade à faire qui longe les falaises. Les paysages sont à couper le souffle et on oublie que Dublin se trouve seulement à 12 km. La pluie s’est invitée à la fête durant notre petite marche et on a trouvé refuge dans le restaurant The House, 4, Main St. La cuisine était délicieuse, raffinée et je me souviens encore du dessert au chocolat que j’ai pu y déguster. L’après-midi, en flânant dans le port, on a pu observer un phoque et c’est après cette belle rencontre que nous avons rejoint Dublin. 

DSC_1803DSC_1826DSC_1887

Jour 4 : On s’excentre un peu pour aller admirer les daims au Phoenix Park. Une énorme averse nous surprend, on s’abrite dans un petit salon de thé au coeur du parc. Il est déjà l’heure de se rendre à l’aéroport, cette petite escapade dublinoise nous ayant convaincu de prévoir, dans les prochaines années, un road trip irlandais. 

DSC_1954DSC_1947DSC_1919DSC_1746

Psst ! La visite de Dublin en vidéo, ça donne ça : 

Publicités

Tiramisu Framboises, nutella & petit beurre

8563CBE5-95E3-4772-8AF1-CF3A6BF1E21C

La semaine dernière, une copine qui suit fidèlement mes recettes sur Instagram depuis quelques années m’a commandé un tiramisu pour son repas d’anniversaire. Ses directives étaient claires : du nutella et des framboises. Une fois en possession de cette pâte à tartiner qui a desserté mes placards depuis plus d’un an, je me suis saisie de mon fouet, d’un plat en verre et hop, le tour était joué. Si toi aussi, tu veux te régaler avec ce dessert aussi rapide que délicieux, c’est parti ! Il te faut :

  • 500 g de mascarpone
  • 60 g de sucre
  • 1 paquet de petit Beurre
  • 3 œufs
  • 200 g de framboises
  • Du nutella

Avec le fouet, détendre un peu le mascarpone. Ajouter le sucre et les jaunes d’oeufs. Bien mélanger. Monter les blancs en neige et incorporer délicatement à l’aide d’une maryse. Ajouter les framboises. Dans un plat en verre, disposer une première couche de petit Beurre. Recouvrir du mélange framboises mascarpone. Chauffer quelques secondes au micro-ondes le nutella et créer des marbrures sur le mascarpone. Recouvrir d’une nouvelle couche de petit Beurre, du mélange framboises mascarpone et terminer en ajouter du nutella. Décorer avec quelques miettes de petit Beurre et des framboises. Placer au frais 6 heures.

Mi-cuit poire-chocolat

3743387D-E29C-474C-A934-2DDB33C0D253

Une recette super rapide, plutôt légère, avec un fruit de saison et qui se prépare en quelques minutes. Que demander de plus ? Pour 6 gâteaux, il te faut :

  • 3 œufs 
  • 20 g de sucre roux 
  • 30 g de maïzena 
  • 40 g de beurre salé 
  • 120 g de chocolat 
  • 1 poire pas trop mûre 

Préchauffer le four à 180•. Faire fondre le chocolat et le beurre. Séparer les blancs et les jaunes. Monter les blancs en neige. Fouetter les jaunes, le sucre roux, le chocolat fondu et la maïzena. Ajouter les blancs montés en neige et la poire coupée en morceaux dans des moules beurrés. Enfourner pendant 8 minutes. Servir tièdes. 

Scooter en fond de première, Cheveux au vent, pluie tropicale & robinsonade : 7 jours sur les îles thaïlandaises de Koh Samui, Koh Phangan & Koh Tao

Au mois de juillet, j’ai rempli mon sac à dos avec quelques tenues estivales, deux maillots, ma paire de converse et trois ou quatre trucs utiles en vacances et je suis partie en compagnie de mon amoureux en Thaïlande. 

CSC_0465

INFOS PRATIQUES 

Comment se déplacer ? En bateau et en scooter. En bateau pour relier les Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao ; en scooter, pour découvrir l’intérieur des îles. Je rappelle que la prudence est de mise lorsqu’on se déplace en scooter. L’état des routes et la conduite, parfois sportive des thaïlandais, sont à surveiller.

Quand partir ? Normalement les mois de juillet et d’août sont favorables à la découverte de ces îles thaïlandaises du sud-est. Bon … pendant notre séjour, il a plu presque tous les jours …

Quel budget ? Avion depuis Barcelone direction Phuket : 600 euros / personne. 190 euros pour deux pour rejoindre et quitter Koh Samui. Il faut compter environ 50/60 euros par nuit pour un hôtel très confortable, moins si on voit à la baisse nos exigences. On mange pour pas grand chose en Thaïlande (10 euros environ) Là encore, tout dépend des désirs de chacun et des établissements choisis. 

DSC_0411

ITINÉRAIRE 

Jour 1 : Arrivée tardive à Phuket. (On a dormi à trois reprises à Phuket : en arrivant, avant de prendre un vol pour Penang et avant de repartir pour Barcelone, on a donc testé trois hôtels différents dont deux étaient vraiment sympas, bon rapport qualité-prix, avec le petit-déjeuner compris : Panphuree Résidence et Phuket Airport Hotel)  

Jour 2 : Grâce à Air Asia, on rejoint Koh Samui. On loue un scooter et on découvre Crystal Bay. La plage de Silver Beach a des airs des Seychelles avec ses immenses blocs de granit, émergeants de l’eau. Après une longue baignade, on déjeune dans un des restaurants qui donnent sur le sable. On reprend la route en direction de Ban Taling Ngam. Mais la pluie s’invite à la fête et on s’abrite pour trouver notre point de chute du jour. Il continue de pleuvoir mais on reprend, tout de même, le scooter et on longe la baie Bang Tao et la baie Hua Thanon. Le soir, on mange dans un restaurant tenu par un couple anglo-thaïlandais Hemingway’s . Les plats sont tellement bons que l’on y est retourné le lendemain soir également. 

Jour 3 : Cap sur Koh Tan, une charmante île à quelques kilomètres de Koh Samui. On réserve l’excursion auprès du restaurant de la veille. Ce petit bout de terre a des allures de paradis perdu. En s’éloignant un peu du débarcadère, on découvre des plages désertes où poser sa serviette de bain. Un verre commandé au seul bar qui se trouve sur l’île, on admire les marcassins qui se roulent dans le sable ! Pour le moins insolite. Encore de la pluie l’après-midi. On se baigne dans la piscine de l’hôtel malgré tout. 

DSC_0287DSC_0281DSC_0290DSC_0326

Jour 4 : Direction Koh Phangan (compagnie de bateau Seatran Discovery) et – oh miracle  – du soleil. Même rituel que sur Koh Samui, on loue un scooter près du débarcadère. Là, on met le cap sur ma plage favorite entre toutes : Thaansadet Beach. Perdue en plein coeur du parc national de Thaansadet, cette crique, digne d’un film de naufragés, est un petit coin de paradis. Après avoir profité du temps et de la plage, on s’arrête dans le club France Plongée pour prévoir une immersion sous Sail Rock. Rendez-vous est pris pour le lendemain. Des trombes d’eau rythment tout l’après-midi. On tente, tout de même, de découvrir quelques plages sous la pluie. Le soir, on mange les pieds dans l’eau sur la plage de Haad Salad. 

DSC_0403DSC_0400DSC_0414

Jour 5 : Je ne plonge pas mais j’accompagne sur le bateau mon acolyte de tous les jours. La mer est démontée, l’embarcation tangue mais sous l’eau, photos à l’appui – c’est un vrai spectacle. L’après-midi, on retourne sur Thaansadet et on déguste un cocktail dans le bar rasta qui se trouve sur la plage. On rejoint le village très touristique de Ao Thong Nai Pan Noi et par la même occasion notre hôtel du jour que l’on a adoré : Panviman Koh Phangan Le soir, on mange dans un petit restau Again and Again tenu par une thaïe adorable qui s’occupe et de la cuisine et du service. 

CSC_0442

Jour 6 : Koh Tao nous voilà. Autre ambiance que sur Koh Phangan qui est l’île que j’ai préférée. C’est l’île de la plongée et on le comprend assez vite. Les clubs défilent sous nos yeux les uns après les autres. La plage de Hat Sairee m’offre le premier – et le seul – coucher de soleil du voyage. Après s’être reposé au Chaantalay hôtel (que l’on recommande chaudement) on mange dans un restau de Ban Mae Hat

DSC_0553

Jour 7 : Grasse mat’ et massage thaï pour moi, plongée pour monsieur, le matin (club : French kiss divers). On longe la côte et on découvre plusieurs plages dont l’accès est payant ce qui a le don de m’énerver franchement. Petite découverte pendant cette promenade : Freedom BeachOn essaye plusieurs fois de trouver l’accès à la plage d’Ao Thian Non où on peut observer des pointes noires mais les hôtels du coin ont quelque peu privatisé le lieu. On parvient à rejoindre cette plage et après plusieurs longues minutes de nage, on tombe nez à nez avec une énorme tortue. Magie du moment. On passe l’après-midi et le début de soirée sur cette plage. 

DSC_0583

Jour 8 : On loue un bateau traditionnel (800 Bts l’allée retour – mais on n’a pas négocié – et 100 Bts par personne l’entrée pour mettre un pied sur l’île) et on part vers Ko Bang Yuan, trois îlots paradisiaques reliés entre eux par des bancs de sable. Bonjour la carte postale ! L’eau est translucide. Les plages sont superbes. On grimpe 15 minutes en haut d’un des trois îlots pour photographier le paysage. Vers midi, on décide de retourner sur Koh Tao. Le vent se lève, la pluie se met à tomber et quand on pose, enfin, un pied sur Tao, on est complètement trempé, nos sacs non, l’occasion de tester nos housses imperméables et de s’en satisfaire. On prend le bateau pour rejoindre Koh Samui. Et deux taxi moto nous déposent in extremis à l’aéroport pour embarquer à bord de notre vol pour Phuket.

DSC_0670DSC_0679DSC_0690DSC_0700DSC_0704

Jour 9 : On passe la journée dans le nord de l’île de Phuket. En scooter, on découvre les îles non loin de l’aéroport. On prend un avion en fin d’après-midi pour Penang en Malaisie (l’article juste ICI

DSC_0819DSC_0816

Psst : la vidéo du séjour, c’est par là :