Brookie de Pâques

image

Tu aimes les cookies ? Tu aimes les brownies ? Tu vas adorer le brookie. Ce gâteau consiste en la superposition d’une pâte à brownie en base sur laquelle est déposée une pâte à cookies ! J’ai découvert cette merveille dans un livre de cuisine Marabout. Saveur chocolatée garantie ! A ta tablette de beurre ! C’est parti ! Il te faut :

Pour la base brownie

  • 2 œufs
  • 75 gr de beurre
  • 120 gr de chocolat
  • 75 gr de farine
  • 120 gr de sucre roux
  • 30 gr de noix

Pour la base cookie

  • 1 œuf
  • 100 gr de beurre
  • 120 gr de cassonade
  • 160 gr de farine
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 100 gr de chocolat (pépites ou morceaux)

Pour le brownie : faire fondre au micro-ondes le chocolat et le beurre. Dans un saladier, battre les œufs et le sucre. Ajouter la farine puis le chocolat fondu et enfin les noix réduites en petits morceaux. Déposer la pâte dans un moule en silicone. Réserver. Pour le cookie : faire fondre le beurre au micro-ondes. Dans un saladier, battre les œufs avec la cassonade. Ajouter la farine, le beurre fondu et les pépites de chocolat. Déposer la pâte dans le moule de sorte à recouvrir la pâte à brownie. Dans un four préchauffé à 180•, faire cuire durant 30 minutes le gâteau. Le sommet doit être légèrement fondant.

Publicités

Quand j’avais cinq ans je m’ai tué d’Howard Buten

image

« J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tordu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué. »

Quand j’avais cinq ans je m’ai tué. On connaît presque tous le titre de ce roman, reconnaissable grâce à son  immanquable faute de conjugaison ! L’histoire qui y est contée est celle de Gil, un petit garçon, fou amoureux de Jessica. Un jour, il est accusé de lui avoir fait du mal et sans vraiment comprendre pourquoi il se retrouve enfermé dans un hôpital psychiatrique.

La force de ce livre réside dans le la candeur de Gil qui met en évidence l’idiotie des adultes qui préfèrent condamner un enfant plutôt que de tenter de comprendre l’origine de ses actes. Plein de tendresse, ce roman est à découvrir. C’est dans le deuxième volet Le cœur sous le rouleau compresseur que Gil va entreprendre de retrouver Jessica, à sa sortie de l’hôpital,  au sein d’un récit toujours aussi captivant. 

New-York ≠1 : Itinéraire possible pour arpenter New-York en 1 semaine

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Pour te donner une idée de ce que l’on peut voir à New-York en 1 semaine lors d’un premier voyage, je te fais part de mon itinéraire. Il faut savoir que le rythme était très soutenu et les journées très chargées. Attache ta ceinture, départ imminent !

Jour 1 : (arrivée à 16 h) Direction Times Square : Magasins Tuys R us, Disney et M&M’s. Vers 21 h, retour à l’hôtel.

Jour 2 : Découverte des œuvres du musée d’art moderne (MoMa) et du plafond de la gare centrale. Petit détour par le Bryant Park et direction Top of the Rock. Un petit tour dans le Roosevelt Island Tram, patin à glace sous la neige à Central Park. Cap sur Brodway afin d’assister à la représentation de Mamma Mia.

Jour 3 : Statue de la Liberté et Ellis Island pour visiter le musée de l’immigration. L’après-midi,  Mémorial 9/11.  Le soir, New-York depuis l’Empire Stade Building.

Jour 4 : NNew-York vu depuis le ciel grâce à un vol en hélicoptère (HFS). Direction le pont de Brooklyn puis Wall Street. Ballade dans Soho. Promenade sous la neige en longeant la Hight Line. Visite de Greenwitch village. On ne s’en lasse pas, rendez-vous à Times Square pour y passer la soirée.

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Jour 5 : Chinatown et les rares rues de Little Italy. Visite du Met et du musée d’Histoire naturelle. Arrêt shopping à Century 21 et soirée à Times Square.

Jour 6 : Ballade à Brooklyn et dans East Village. Arrêt obligé à Barnes & Nobles, une magnifique librairie new-yorkaise. FAO Schwarz.

Jour 7 : Croisière pour admirer les merveilleux monuments de New-York. Après-midi à Central Park. Comédie musicale à Brodway : Chicago.

Jour 8 : Shopping à Times Square et Midtown (départ pour l’aéroport à 13 h)

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

Fêter ses 100 ans dans une maison de retraite ?

Très peu pour Allan, notre sympathique centenaire. Ni une, ni deux, il s’échappe par une fenêtre ouverte et le voici se rendant dans une gare dans le but de prendre un bus qui l’éloignerait de tous les petits vieux avec lesquels il cohabitait alors. Cependant, tandis qu’il pénètre dans la gare, un type plutôt louche lui demande de garder une grosse valise le temps qu’il aille se soulager un peu. Le type louche tarde à revenir et notre centenaire, désireux de ne pas rater son bus décampe … avec la fameuse valise. Va s’en suivre une formidable course poursuite, Allan rejoint dans sa fuite par plusieurs personnages qui vont décidemment constituer une drôle de bande. En parallèle, le lecteur découvre les aventures d’Allan durant sa jeunesse et sa cocasse responsabilité dans de nombreuses catastrophes des XXe et XXIe siècles.

image

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est resté une année entière en tête des ventes des librairies et il mérite très amplement son succès. Il possède tous les ingrédients d’un roman passionnant : humour, péripéties en tout genre, personnages délirants. Un incontournable de votre bibliothèque.

Eldorado de Laurent Gaudé

image

Lorsque Voltaire entraîne Candide et Cacambo dans le pays d’Eldorado, il présente le monde idéal comme un lieu où la richesse est à portée de tous, où la religion ne peut diviser les êtres, où la violence est absente. Toutefois, c’est parce que cette utopie est trop idéale que Voltaire choisira de faire poursuivre vers d’autres contrées le voyage de ses personnages.

L’Eldorado de Laurent Gaudé n’est pas si éloigné que cela de l’Eldorado de Voltaire.

Il le peint comme un endroit qui permettrait à l’Homme de goûter la saveur si particulière du bonheur. Néanmoins, chacun semble posséder son propre Eldorado. Le commandant Piracci, dont la profession est de surveiller l’entrée clandestine d’immigrés sur l’île de Lampedusa, va commencer peu à peu à douter des convictions qui sont les siennes lorsqu’il prend conscience que son métier consiste à stopper le voyage d’individus qui ne font rien d’autre qu’essayer d’atteindre leur Utopie. Alors que Piracci se met en quête de son Eldorado, Soleiman, un autre personnage, quitte le Soudan à la recherche lui aussi d’une terre idéale.

Le conte philosophique de Voltaire n’a pas beaucoup vieilli si nous considérons que les deux personnages que nous suivons du regard ont une seule ambition : toucher des doigts le bonheur que Candide et ses comparses connaissent, à la fin du récit, en cultivant leur jardin.

Le roman de Laurent Gaudé est véritablement un roman passionnant qui ne vous laissera pas indifférent. Les personnages sont captivants et l’intrigue est extrêmement bien menée.

Pourtant, une question essentielle subsiste : et vous, quel serait votre Eldorado ?